Durée d’une sciatique

Ecrit par Thierry Lanneau
archive Non classéSciatique
insert_invitation 16/02/2020
chat_bubble_outline 0 commentaire

La sciatique (on parle normalement de sciatalgie) est une douleur qui se propage le long du nerf sciatique qui prend naissance dans la fesse et descend à l’arrière de la jambe.

Dans le cas d’une véritable sciatique, la douleur est extrêmement intense et peut comprendre :

  • engourdissement,
  • picotements,
  • fourmillements,
  • faiblesse,
  • perte de sensation,
  • ou toute combinaison de ces symptômes.

La sciatique survient lorsque le nerf est irrité ou comprimé à la suite de pathologies telles que : lésions, inflammations, tensions musculaires ou hernies discales.

La sciatique n’affecte généralement qu’un côté du corps. Vous pouvez cependant voir des sciatiques bilatérales et des sciatiques à balancier (un coup à droite, un coup à gauche etc…)

Sciatique aigüe ou sciatique persistante?

Ils existent deux types de sciatique : la sciatique aigüe et la sciatique persistante. En fonction de la durée des symptômes vous serez plus dans un cas que dans l’autre.

80 à 90 % des cas de sciatique s’améliorent avec le temps et 50 % des patients voient leur état s’améliorer dans les 2 à 6 semaines. On parle de sciatique aigüe.

Il est assez fréquent de ressentir un engourdissement pendant un certain temps après que la douleur se soit calmée.

Les 30 à 40% restants correspondent aux sciatiques persistantes. Cela signifie que la douleur est assez régulière. Le problème peut durer plus longtemps (plusieurs mois voir plus).

Dans les 2 cas, le processus de guérison peut être accéléré de différentes manières comme consulter votre kinésithérapeute 😉

Pour 10% des sciatiques, il y a des signes qui nécessitent une intervention chirurgicale.

Les plus importants sont :

  • la perte de sensibilité grave ou progressive dans les membres inférieurs
  • la perte de force importante (difficulté à tenir la position debout sur les talons et ou sur la pointes des pieds, dérobement des membres inférieurs
  • les troubles de la marche
  • l’anesthésie de la partie génito sphinctériens

Références :

Diagnosis and treatment of sciatica

Sciatica: a review of history, epidemiology, pathogenesis, and the role of epidural steroid injection in management

The basics – Sciatica

chat_bubble_outline Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.