Le mal de dos #4 : Une situation… Plusieurs possibilités

Ecrit par Thierry Lanneau
archive La douleur
insert_invitation 12/11/2017
chat_bubble_outline 1 commentaire

N’hésitez pas à laisser vos commentaires, questions et autres!

Vous avez  la possibilité de suivre Dos et Posture sur Facebook : https://www.facebook.com/dosetposture/

Pour vous abonner à la chaîne youtube, c’est par ici : https://www.youtube.com/channel/UCty0liGPnEp0HOtf-lKE5zg

 

Transcription :

Je ne sais pas si vous avez déjà vu ce film qui passe à la télé généralement durant les fêtes de Noël : un jour sans fin (Groundhog Day) avec Bill Murray et Andie MacDowell.
Ce film raconte l’histoire d’un journaliste, Phils Connors, qui revit la même journée plusieurs fois.
Il est confronté à un environnement qui ne change pas.
Jour après jour, Phils Connors va apprendre à mieux connaître la ville et ses habitants dont la belle Rita. Il va modifier son comportement en fonction des conséquences de ses actions des jours précédents. Ainsi son expérience augmente, ce qui influencera d’autant sa réaction face aux évènements de la journée.
Maintenant, vous allez certainement vous demander où je veux en venir… Et bien c’est la même chose avec votre cerveau… Si si! Je ne vous parle pas de la boucle temporelle bien sûr, mais du fait que pour une situation, une réponse sera proposée et celle-ci dépendra du contexte… de l’expérience…

Imaginons que le corps soit confronté à quelque chose de potentiellement dangereux : une menace, une blessure, un traumatisme, un climat psychologique particulier.
Face à ce genre de situation, le cerveau, qui a pour but de protéger le corps, peut décider de générer une douleur et/ou un processus inflammatoire et/ou un stress et/ou changer la manière de bouger etc… La douleur est seulement une action de protection parmi d’autres.
Le cerveau peut également décider de ne rien provoquer.
Tout dépend du contexte.

Souvenez vous de l’histoire de l’ouvrier et du clou dans sa chaussure que nous avons vu dans la première vidéo… La douleur était présente car tout suggérait qu’un danger existait : puisque le clou a traversé la chaussure, il a également traversé le pied.
Souvenez vous du cas de Betany Hamilton et du requin : la douleur n’est pas créée car la survie est en jeu… La création de douleurs dans le bras, pour protéger cette partie du corps, ne l’aurait certainement pas aidé pour survivre à l’attaque.

chat_bubble_outline Commentaires

1 commentaire
  1. Chauvet dit :

    Mains posées sur le bras, puis le coeur et enfin le dos (ha ce dos😏). Ecouter l’origine des tensions, comprendre comment elles s’epriment. Puis, dans le mouvement, chercher la détente, l’accompagner. Peu à peu, je sens que le dos se libère. La détente se propage jusque dans le coude et les doigts. Mon coude s’aère, ma tendinite se transforme. L’inflamation se calme. Je peux maintenant tenir une bouteille d’eau dans la main 🙏🙂 Merci Thierry pour la qualité de ce soin. À trés vite🌈

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.