Articles

Catégories

Dorsalgie

Dorsalgie 66 articles

Lombalgie

Lombalgie 70 articles

Diaphragme

Diaphragme 14 articles

Ventre

Ventre 12 articles

Sciatique

Sciatique 69 articles

Cruralgie

Cruralgie 57 articles

Cervicalgie

Cervicalgie 69 articles

Mâchoire

Mâchoire 4 articles

Méditation

Méditation 1 articles

Etirements

Etirements 8 articles

Divers

Divers 9 articles

Sortir des douleurs chroniques : L’approche étape par étape qui fait la différence

Ecrit par Thierry Lanneau
insert_invitation 30/01/2024
chat_bubble_outline 0 commentaire
Guérison des douleurs chroniques : L’approche étape par étape qui fait la différence. Vidéo proposée par Thierry Lanneau de Dos et Posture. Source : Dos et Posture
Abonnez-vous à ma chaîne youtube

Vous souffrez de douleurs musculaires récurrentes ? de douleurs articulaires ? Que ce soit au dos, au cou, aux épaules, aux coudes, aux genoux et j’en passe ?

Aujourd’hui, je vais vous dévoiler deux choses extrêmement importante pour aider à la guérison.

Premièrement, ça va être l’importance capitale de fixer des objectifs réalistes et personnalisés. Deuxièmement, je vous parlerez du concept de « cercle de tolérance ».

Ces deux éléments peuvent modifier radicalement votre manière d’appréhender votre rééducation.

Comment des Objectifs Réalistes Transforment Votre Rééducation

Je vais mettre un peu de contexte. Je m’appelle Thierry Lanneau, kinésithérapeute à Paris, je suis spécialisé dans le traitement des douleurs chroniques.

Lorsque je rencontre un nouveau patient, ma première question est toujours : « Qu’espérez-vous obtenir des séances de rééducation ? « 

Généralement… et même tout le temps… La réponse est unanime : « Je ne veux plus avoir mal ».

Compréhensible, mais ce n’est pas un objectif en soi.

Quand je parle d’objectifs, je parle d’objectifs fonctionnels.

Par exemple, je retrouve très souvent dans ma patientelle (qui est plutôt jeunes actifs) l’objectif principal : « Je veux réussir à soulever mon enfant et de le prendre dans mes bras. »

Mais si la personne qui formule cette objectif à un lumbago de la mort, cet objectif est très… mais alors très loin de ses possibilités.

C’est comme si ce patient était en fasse d’une montagne très haute, style l’Hyamlaya, et que la pointe de la montagne était l’objectif… On peut vite se décourager.

Pour éviter ce découragement et de stimuler le self efficacy (c’est le booster, c’est l’essence qui va vous donner la patate, qui va vous donner envie de vous dépasser), il va être primordial de fixer des points d’étapes pour arriver petit à petit en haut de cette montagne.

Il faut établir des objectifs intermédiaires… mais pas que !

Il faut également noter leurs niveaux de difficultés (par exemple de 1 à 100… 100 étant l’objectif fonctionnel principal).

Puis, il faudra les ranger par ordre croissant de difficulté.

Si l’objectif principal est de soulever son enfant, nous pourrions avoir comme objectif intermédiaire le fait de s’accroupir… puis viendrait le fait de se pencher en avant… Puis soulever un poids… et ainsi de suite… Vous voyez le principe.

Une fois que ces objectifs intermédiaires sont établis, alors ne FIXEZ PAS votre attention sur l’objectif principal, mais sur l’objectif le plus facile à atteindre !

Vous verrez que ça fait la différence.

Ne fixez pas votre regard sur le sommet de la montagne, mais plutôt sur le premier pas devant vous. C’est cette approche étape par étape qui fait toute la différence et alimente votre motivation.

Réduire la Douleur par le Cercle de Tolérance : Un Guide Pratique

Qu’est ce que le cercle de tolérance ?

Imaginez un cercle autour de vous.

À l’intérieur de ce cercle se trouvent toutes les actions, mouvements et activités que vous pouvez réaliser sans ressentir de douleur.

Ce cercle englobe donc votre « zone de confort » en termes de mobilité et de fonctionnement au quotidien.

Dans ce cercle, vous ne risquez pas d’expérimenter la douleur.

Les activités à l’intérieur de ce cercle sont sécuritaires et réalisables, elles ne dépassent pas vos limites physiques actuelles.

En dehors de ce cercle se trouvent, à contrario, les activités qui risquent de provoquer ou d’accentuer la douleur.

Par exemple, l’objectif principal est généralement très loin du cercle de tolérance.

On peut ajouter d’ailleurs les objectifs intermédiaires…

Le but dans la rééducation est d’élargir progressivement ce cercle, en augmentant peu à peu votre tolérance aux diverses activités.

Vous vous demandez probablement : comment s’y prendre pour élargir ce cercle ? Comment trouver la bonne approche pour repousser ces frontières sans risquer de douleur supplémentaire ?

Il faut se placer de tel manière à avoir un pied dans le cercle et un pied en dehors. Cela implique une certaine dose d’inconfort dans les exercices.

Un indicateur clé pour déterminer si l’intensité de l’exercice a été peut-être trop élevée est l’augmentation de la douleur dans les 24 heures suivant sa réalisation.

Conclusion et Conseils Pratiques

En guise de conclusion, je vous demande d’écrire sur un post-it votre objectif immédiat et de fixer ce rappel sur la porte de votre frigo pour le garder constamment à vue.

Et dites vous que le cercle de tolérance n’est pas fixe, il peut grossir avec une bonne gestion et un traitement approprié vous permettant de reprendre progressivement des activités autrefois douloureuses.

chat_bubble_outline Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Newsletter

    Restez informé des derniers articles, vidéos ou des horaires du cabinet Dos et Posture.